Eugénie Cottereau, shetland farceur et saddle-fitter

Eugénie Cottereau est la fondatrice et directrice d’Ergonomie Equestre, un réseau unique de professionnels de l’ergonomie de l’équipement équestre. Alliant ses connaissances anatomiques et équestres à son savoir en conception de matériel d’équitation, Eugénie cerne les limites posées par une mauvaise adaptation de l’équipement et optimise l’équipement des couples humain / cheval.

Eugénie intervient dans plusieurs programmes pour Blooming Riders, avec pour unique objectif de permettre au cavalier et à sa monture d’évoluer ensemble, sans parasite matériel. Aujourd’hui, elle a accepté de se prêter au jeu de l’interview façon Blooming Riders.

La personnalité équestre qui t’inspire ?

Carl Hester ! Un cavalier olympique qui réussit à cumuler le respect des besoins fondamentaux du cheval et les objectifs de performance imposés par la compétition de haut niveau, à dresser des chevaux achetés peu chers à ce niveau, tout en conservant son humour et son humilité… C’est un vrai modèle ce monsieur. > Rappelez-vous de toujours poser vos valises mentales avant de devenir le bagage physique et émotionnel de votre monture. 

Si tu étais une discipline ?

C’est une question difficile, ça. Le complet je pense, pour la rigueur du dressage, l’adrénaline du cross et la précision du parcours d’obstacle. Même si j’ai peur sur le cross… 

Si tu étais un cheval, qui serais-tu ?

Un poney shetland dessiné par Thelwell. 

Par Norman Thelwell

Si tu étais un cheval et qu’on te demandait ton avis sur les selles, que dirais-tu ?

Réfléchissez 2 secondes, c’est quand même pas compliqué ! 

Si tu étais un cheval mal sellé, comment agirais-tu…

Comme un shetland de Thelwell, mon cavalier finirait très probablement accroché dans un arbre ou déposé dans une flaque. 

Si tu étais un cheval et qu’on te demandait ton avis sur une bonne sangle , que dirais-tu ?

Une bonne sangle a les mêmes qualités qu’un bon soutien-gorge, tant dans le choix des matériaux (souple, doux, pas d’armature rigide ou alors bien positionnée si vraiment pas le choix, élastique juste pour accompagner les mouvements) que dans le choix du réglage (trop serré est tout aussi désagréable que pas assez ! Qui a envie de se retrouver avec le soutif au milieu des nichons en plein jogging, faute d’ajustement bien géré ???).

Si tu étais un cheval, et que pour une fois, TU choisissais ton tapis, que prendrais-tu ?

Même si je pourrais pas être monté avec ça, étant un shetland tout rond, le contact de la peau de mouton a quand même l’air super doux et moelleux…

Si tu étais un cheval, et qu’on te demandait ton avis sur ce superbe ensemble guêtre tapis filet rose/bleu/vert fluo…

Do you really have no taste at all, humans? Le summum du chic pour moi c’est l’équipement des chevaux de chasse à courre en Angleterre, avec des bridons fins en cuir plat et des rênes bredies, un petit tapis en forme de selle et pas de guêtres…

Si tu étais un cheval, et que tu devais réaliser une analyse de marché rapide sur l’industrie de la sellerie en 2020 ?

“Heureusement qu’il y a des gens comme Ergonomie Equestre pour remonter le niveau !” lol !! Plus sérieusement, je me dirais qu’entre ceux qui essaient de fabriquer des trucs sans jamais avoir vu un cheval avant vu le design de leurs produits, et ceux qui vendent des trucs pour le bien-être du cheval qui dépassent l’entendement et dont personne n’a besoin et surtout pas un cheval, on marche complètement sur la tête… 

Eugénie Cottereau lors de notre programme Horsemanship & Sport
Eugénie lors de notre programme Horsemanship & Sport

Un objet indispensable à l’écurie ?

Une pierre à sel !

Si tu étais un cheval célèbre ?

Shutterfly. Parce qu’il a eu la chance de tomber sur une cavalière incroyable (Meredith Michaels Beerbaum) alors que personne ne le comprenait, ne voulait de lui et qu’il ne passait pas la visite véto, et que comme elle lui a donné du temps, il a pu révéler son talent et avoir la carrière la plus incroyable qui soit en gagnant toujours tout.  

Ce que tu aimerais voir plus souvent aux écuries ?

Des gens qui sourient juste parce qu’ils sont contents d’être avec leurs chevaux.

Ce que tu aimerais ne plus jamais voir aux écuries ?

Des petits boxes sombres aux murs en parpaing dézingués, avec des barreaux partout.

Ton mantra avec les chevaux ?

C’est pas grave !

Quel est ton moment préféré aux côtés de ton cheval ?

Marcher côte à côte dans le pré, bras dessus encolure dessous.

Si tu devais citer une activité équestre que tu détestes ?

L’endurance ! Déso les gars, ça vaut aussi pour la course à pied, c’est juste que la notion d’endurance et moi, on n’est pas compatible, je ne comprends ni le but ni l’intérêt !

Si tu devais citer une activité équestre que tu adores ?

Les gros galops à fond de cale dans les champs, en faisant la course avec les copains.

Eugénie Cottereau et son cheval Billy

Si tu devais citer une seule qualité de Femme de Cheval, laquelle serait-elle ?

Le sourire. C’est la base de tout le reste. 

Si tu devais résumer une qualité que tu as développé auprès des chevaux ?

La patience ! parce que c’était pas gagné…

Quel est le grand rêve équestre que tu as réalisé ?

Avoir mon poney. Et puis en plus un cheval.

Si tu étais un obstacle, lequel serais-tu ?

Le spa. Because every now and then, everybody needs a good spa day.

Si tu étais un concours, lequel serais-tu ?

J’hésite entre Burghley pour le côté britannique que j’adore, et le Prix de Diane pour les chapeaux. 

Si tu étais une selle, laquelle serais-tu ?

L’Epiphany de chez County, what else !?

Si tu étais un cheval, que penserais-tu d’une bonne selle ?

Que j’avais oublié que je l’avais sur le dos ! c’est ça une bonne selle, elle se fait oublier !

Si tu étais un cheval, que penserais-tu d’une mauvaise selle ?

Je pense que je ferais comme cette jument que j’ai vue une fois, je me débrouillerais pour l’enlever en m’ébrouant et en la faisant passer comme un pull par-dessus ma tête. Le fou rire !!!

Si tu devais citer une seule expérience équestre marquante, laquelle serait-elle ?

Avoir mes chevaux. Mon poney Billy m’a poussée à devenir la pro que je suis, à prendre confiance en moi et en mes capacités à vivre mes rêves ; et mon cheval Bilal m’a poussée sans ménagement dans mes retranchements pour me découvrir moi-même (et il a pas fini !) C’est grâce à eux que j’ai compris qu’il y avait monter à cheval, et monter ses chevaux… C’est un peu comme vivre une grande histoire d’amour avec quelqu’un VS multiplier les plans cul, quoi… Quand on a connu la grande histoire d’amour, on n’a plus envie d’autre chose 😉


Si comme nous vous êtes conquis(e) par l’humour d’Eugénie, vous pouvez la retrouver (sérieusement cette fois !) dans nos programmes :

où elle vous indiquera comment déterminer si votre matériel est adapté, et surtout, comment ajuster au mieux l’équipement de votre cheval !

Vous pouvez également retrouver Eugénie directement sur le site d’Ergonomie Equestre !

Laisser un commentaire