Fixer des objectifs équestres : le travail à pied

Dans la lignée de notre dernier article sur la remise en route, nous avons décidé de vous accompagner pour la rentrée. Aujourd’hui, nous vous proposons de réfléchir à vos envies et à vos objectifs dans le travail à pied. En effet, si nous aimons souligner que le horsemanship n’est pas une discipline, mais bien un état d’esprit à appliquer chaque instant aux côtés de votre cheval, il reste néanmoins important de savoir ce que vous souhaitez développer ou améliorer. Cette année, atteignez vos objectifs !

Nos conseils sur le sujet

  1. Faites le bilan de votre communication au sol
  2. Fixez vos objectifs selon votre cheval d’abord
  3. Fixez vos objectifs long terme de “rêve”
  4. Passez en revue chaque catégorie d’exercice
  5. Le guide Objectifs Horsemanship Basics
  6. Faites le bilan de votre niveau de travail à pied

1. Faites le bilan de votre niveau de travail à pied

Avant d’entreprendre un plan clair pour mener à bien vos objectifs, il est indispensable de faire le point avec objectivité sur la situation actuelle. Dans tout travail équestre, la priorité va d’abord aux besoins du cheval. Ensuite, on essaye de trouver un compromis qui permette également au cavalier d’améliorer ses compétences, tout en entretenant sa motivation. Si ce dernier est confronté à des problématiques trop difficiles pour lui, il est toujours temps soit de faire appel à un professionnel, soit de s’informer plus densément.

cheval noir travail à pied horsemanship

Dans ce bilan, on détermine :

  • qui est votre cheval et quels sont ses besoins émotionnels et psychologiques
  • qui vous êtes, et quels sont vos envies et vos besoins

Commençons par votre cheval. En général, la plupart des propriétaires identifient assez bien les grandes problématiques qui causent des troubles dans la vie du cheval et de son entourage au quotidien. Pour vous aider, il existe des outils tels que les tests de tempéraments (sur lequel nous avons plusieurs leçons dans le programme avec Hélène Roche), ou bien les personnalités équines de Parelli (ces dernières ne reposant pas sur une démonstration scientifique, mais permettant une métaphore pédagogique ayant déjà aidé des milliers de cavaliers).

Pour faire bref, voici des questions permettant de cibler les potentiels améliorations :

  • votre cheval est-il plutôt stressé, anxieux ?
  • votre cheval est-il plutôt sûr de lui, envahissant ?
  • votre cheval est-il plutôt dans sa bulle, mou, lent, peu enclin à bouger ?
  • votre cheval est-il plutôt vif, rapide, avec une tendance à bouger beaucoup ?

Cette série de vidéo peut vous aider à déjà orienter la personnalité de votre cheval (les 3 autres personnalités sont sur la chaîne D’un Cheval L’autre) :

L’objectif du travail à pied est d’aider votre cheval à s’épanouir mentalement et physiquement, par le biais de l’installation d’une communication solide entre vous deux. Repérez donc :

  • les exercices dans lesquels quelque chose ne va pas. Ils possèdent en général la clé pour débloquer certains processus mentaux chez lui et chez vous, et ils devront être intégrés au milieu d’exercices “faciles” ou motivants pour vous sortir de votre zone de confort sans générer de la frustration ou de l’anxiété.
  • les exercices qui sont hyper faciles pour lui et qui vous plaisent à exécuter. Ceux-ci montrent ce qui représente la force et la motivation de votre couple, il faudra bien les utiliser. Ils devront être intégrés au milieu d’exercices “difficiles” afin d’entretenir une motivation dans l’apprentissage.

Enfin, une fois que vous avez analysé votre cheval, il est nécessaire de faire de même… Avec vous ! Quelle est votre personnalité ? Où se situent les zones communes et les zones opposées avec votre cheval ? Par exemple, votre cheval peut-être très mou et lent, avec une faible motivation pour bouger. Tandis qu’en face, vous pouvez être très extraverti, tout le temps très énergique et dans le mouvement ! Il faudra le prendre en compte car vous allez devoir ralentir et vous poser pour mieux vous faire comprendre.

Ensuite, chez vous, il est également indispensable de savoir qui vous êtes en tant que cavalier :

  • quelle est votre discipline favorite
  • quels sont vos grands rêves équestres
  • qu’est-ce que vous aimez faire dans le travail à pied
  • qu’est-ce que vous n’aimez pas faire dans le travail à pied

Comprendre ce que vous aimez ou pas est, de mon point de vue, un essentiel. En effet, vous devrez équilibrer la séance non seulement pour votre cheval, mais également pour ne pas vous lasser ou dégrader vos efforts.

cheval alezan séance de travail en liberté

2. Fixez des objectifs pour le cheval d’abord

Je vous le disais, dans toute pratique équestre, on privilégie d’abord le cheval. Normalement, à ce stade, vous avez effectué un premier bilan global sur votre animal. Maintenant, nous allons fixer les objectifs.

Nous vous conseillons toujours de suivre la trame des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, acceptables/ambitieux, réalistes, temporellement définis) dont on parle plus longuement dans cet article.

Les objectifs concernant votre cheval, dans le travail à pied, doivent répondre aux besoins suivants :

  • son épanouissement mental et émotionnel : l’aider à mieux gérer ses émotions (ce qu’on appelle son fitness émotionnel), en lui donnant un focus, un cadre clair, en le stimulant avec des exercices intéressants, ni trop faciles ni trop difficiles. L’aider également à aimer apprendre, à développer son goût de l’apprentissage et l’intérêt dans les exercices proposés.
  • le développement d’un langage commun et d’une communication limpide entre vous et lui : vous devez vous rendre le plus lisible et clair possible dans votre langage corporel, et donc incorporer des exercices qui vous obligent à l’améliorer. Vous devez également être l’enseignant de votre cheval, et donc construire des séances pédagogiques, avec une structure claire dans l’enseignement : autrement dit, l’usage des renforcements positifs et négatifs. Je vous recommande chaudement cet article qui vous donnera des lignes de conduite.
  • le respect voire le développement de son physique / de sa posture : prenez en compte les difficultés physiques de votre cheval, et faites attention à mélanger des exercices dynamiques et statiques. Par exemple, évitez de faire 30 minutes de désengagement des hanches ou de reculer. Alternez avec autre chose pour ne pas raidir et contracter votre cheval. Si votre cheval se tient mal sur le cercle, il serait intéressant de lui apprendre à s’incurver autour de vous et à détendre le dos.

Une fois que vos objectifs semblent clairs, il est temps de passer à vous.

cheval bai travail à pied barres au sol

3. Vos rêves : fixez vos objectifs long terme dans le travail à pied

Maintenant que vous avez bien déterminé ce dont avait besoin votre cheval, prenez le temps de vous poser quelque part et de réfléchir… Quels sont VOS grands rêves équestres, quant il s’agit de travail à pied ? Ou bien peut-être que vous n’en avez pas réellement, et que vous voulez “simplement” améliorer votre communication ?

L’idée, c’est de situer où se situent vos ambitions et vos envies. Peut-être qu’un exercice en particulier vous fait rêver, ou peut-être que c’est simplement d’effectuer une séance en liberté à la plage. Ou peut-être, même, que votre grand rêve, c’est que votre communication au sol soit limpide et sans heurts ! Pas besoin d’avoir une envie très ambitieuse et classique. Ce qui compte, c’est ce que VOUS, vous souhaitez le plus dans votre travail à pied.

J’insiste vraiment sur cette partie, car de nombreux cavaliers n’assument pas réellement ce que sont leurs envies, et donc finissent frustrés, ce qui se répercute forcément dans leur rapport à leur cheval. Clarifiez dès le début vos désirs, et vous serez automatiquement plus agréable pour votre cheval.

cheval isabelle travail à pied saute un obstacle

Ensuite, il faudra décomposer ce grand rêve en plusieurs étapes :

  • décomposez toutes les étapes nécessaires pour y arriver. Plus les étapes sont nombreuses, petites et “faciles”, mieux c’est pour que l’apprentissage se déroule facilement.
  • prenez chaque étape comme un mini objectif que vous fixez dans le temps, en étant réaliste par rapport aux besoins de votre cheval, de votre emploi du temps, et de vos compétences.
  • célébrez chaque réussite, chaque étape réussie. C’est un pas de plus vers votre rêve.

Attention, cependant. Ne brûlez pas les étapes. Si vous êtes encore débutant en travail à pied, et que vous rêvez de faire une séance en liberté sur la plage, commencez par focaliser votre énergie et votre apprentissage sur des fondations solides. Notre programme Horsemanship Basics est là pour vous aider. Ensuite, il sera toujours temps d’aller regarder nos deux programmes sur la liberté (débutant, et intermédiaire).

4. Passez en revue chaque catégorie d’exercice

Vous allez pouvoir petit à petit rentrer dans les détails spécifiques de votre calendrier d’apprentissage. Chez Blooming, nous aimons beaucoup le découpage du Parelli Natural Horsemanship en 7 catégories d’exercices (les fameux 7 jeux). Nous vous invitons donc à faire le bilan sur vos acquis et sur ce qu’il manque dans chacune de ces catégories :

  • amitié (habituation)
  • pression tactile (porc épic)
  • pression rythmique (conduite)
  • transitions (yo-yo)
  • cercle
  • déplacements latéraux
  • passage étroit

Les trois premiers exercices sont absolument incontournables et forment la base de toutes vos interactions, aussi bien à cheval qu’à pied.

Dans nos fiches dédiées au programme Horsemanship Basics, nous vous listons plein d’exercices correspondant à chaque catégorie, afin de varier et rythmer vos séances, tout en augmentant la liste de vos acquis. Cliquez ici pour recevoir gratuitement ces fiches.

5. Le guide Objectifs Horsemanship Basics

Afin de vous aider à fixer vos objectifs, ainsi que de situer la liste de vos apprentissages, nous avons concocté des fiches téléchargeables gratuitement et directement reliées au programme Horsemanship Basics.
Dans ces fiches, vous retrouverez ….

Le programme Horsemanship Basics, c’est notre programme de référence sur toutes les fondations nécessaires dans votre communication au sol. Près de 3000 étudiants ont fait ce programme qui est est composé de 12 heures de leçons vidéo, près de 100 leçons, de la théorie, de la pratique, des simulations pour vous entraîner sans cheval, des challenges (Daily Horse Challenge) pour vous entraîner à appliquer cette philosophie dans les gestes du quotidien. N’hésitez pas à explorer ce programme en démarrant votre essai gratuit aujourd’hui.

Laisser un commentaire